Mes premiers jours à Montréal...



Commençons par le commencement : le PVT Canada. Ce permis vacances travail pour l'obtenir c'est.. mmmh je cherche une équivalence... LA QUÊTE DU GRAAL! Je ne vais pas rentrer dans les détails du "Comment obtenir son PVT Canada", car le site pvtistes.net vous présente cela bien mieux que je ne pourrai le faire, mais pour résumer il faut juste avoir de la chance. Seulement 6400 pvt distribués en 2015..


Pvt numéro 5590, bingo! La suite : démission, achat billet d'avion, lâcher mon petit studio parisien (snif), retour dans le sud pour profiter de la famille et des amis (oui et du soleil et de la mer aussi), et hop direction Montréal le 8 octobre 2015. Et là dans ma tête... c'est le bordel. Une sensation que je n'avais pas vraiment connu jusque là : l'inconnu. Nouveau pays, nouveau continent, seule... Sensation vraiment spéciale. "Qu'est ce que je fais ici? Pourquoi je suis partie? Est ce que j'ai vraiment eu envie de ça?..." #Angoisse
Je suis là dans mon lit de ma chambre Airbnb... et je ne ressens aucune excitation à être là. Pas spécialement de peur, ni d'angoisse. Je suis.. Neutre. Bref, je m'endors (et je dors bien.. bon je découvre les joies du décalage horaire, mais je fais une bonne nuit). Au réveil, même sensation. Il pleut.. Bon ça sera la journée paperasse administratives pour aujourd'hui. Et le reste de la semaine passe... Je visite la ville, parfois seule, parfois avec des gens (2 pvtistes rencontrés dans l'avion Adrien et Romain, et Elodie rencontrée sur le forum pvtiste), ce qui rend le truc un peu plus sympa je l'avoue... Mais au bout d'une semaine toujours cette même sensation. Montréal est joli, les gens sont relativement sympa.. Mais voila.. ça s'arrête la... je ne suis pas émerveillée, ni excitée. Le froid commence à arriver. Oui je sais, j'étais prévenue qu'il allait faire froid, mais je commence à prendre conscience que l'hiver va être plus dur que je ne l'imaginais.

"Tu vas voir Montréal c'est trop biiiiien. Les gens sont trop sympaaaaa. C'est la foliiiiie"... Voila le résumé que j'ai eu quand j'étais encore en France... donc pour le moment petite déception. Enfin pas déception, mais je dirai que je n'ai pas trouvé encore ce que je suis venu chercher en quittant la France. Cette ville ne m'excite pas. Moi je veux faire des "Waaaaaa, Ohhhhh, c'est magnifiiiiique!"
Là je cherche une colocation, puis un taff.. la suite? métro, boulot (froid) dodo? Alors peut être que j'aurai du attendre que l'hiver passe, certes. J'aurai du mettre plus d'argent de côté pour pouvoir voyager tout de suite..

Bon ok ça ne fait que 15 jours que je suis là, les choses vont peut être (sûrement même) évoluer.. Les sentiments chez moi ce sont les montagnes russes, un jour c'est l'éclate, le lendemain tu chiales et tu sais même pas pourquoi d'ailleurs. Attention, je ne suis pas déprimée, ni en train de pleurer tous les soirs hein. Cette ville est cool, il y a de belles choses. Des coins très jolis (petit coup de coeur pour le vieux Montréal et son Vieux Port),  mais.. en 1 semaine t'as fait le tour. Ce n'est absolument pas dépaysant. "Salut, ça te dis on va dans cette boulangerie ils font des bons croissants"... DES CROISSANTS ?? sérieusement je n'ai pas traversé l'Atlantique pour manger des croissants, des moules frites ou des Flammekueches (si si, dans mon guide LonelyPlanet il me conseille un resto où l'on mange de délicieuses Flammekueches).
Paris m'émerveille beaucoup plus. Ah oui, j'avais oublié, ici tu n'as pas le droit de dire que tu aimes Paris, car tes gentils compatriotes te diront "Non mais ça c'est typiquement français de toujours tout comparer à Paris" ou "si tu aimes tant Paris retournes y" ou la phrase bourrée d'arguments "les parisiens c'est des connards"... Voilà voilà.

Alors dés que je raconte ça à mes amis de France qui ont kiffé Montréal, le problème vient sûrement de moi : "non mais tu fais des trucs? tu vas manger dans des resto canadiens?"....... Je suis pas venue ici pour rester dans mon lit hein. Mais je ne suis pas venu ici pour me caler et trouver ma petite vie pépère et sécuritaire. Par contre, j'ai fait ma première sortie en dehors de Montréal (Parc Oméga, article à paraître), et LA j'ai kiffé! C'est ça que j'veux !

Bref, je ne fais pas cet article pour dire" Montréal c'est bien, c'est pas bien"; je fais cet article pour développer mon ressenti (et encore je suis pas assez douée pour vraiment écrire ce que je ressens). Montréal je t'aime bien, mais tu ne me conviens pas. Pour le moment je n'ai pas encore trouver ce que je cherchais, je doute beaucoup... Tout va bien quand même, mais mon bonheur est sûrement ailleurs.


To be continued.

Ps :En plus des écureuils, j'ai trouvé ma douceur sucrée qui réchauffe le cœur... (prochain épisode Miam Miam Maps?)

Ps 2: un scolopendre vient de tomber en plein milieu de mon bureau, donc voilà, maintenant en plus j'ai peur ^^

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Traverser les Etats Unis en Train à bord du California Zephyr - VLOG

Bonus: mon interview sur le California Zephy

New York New York